• La réserve marine de la baie de la Palud à Port Cros

    Me voilà reparti pour de nouvelles aventures sous-marines ! Nous sommes quatre passionnés de snorkeling à embarquer tôt le matin au port Saint-Pierre de Hyères pour prendre le ferry en direction du parc national de l'île de Port Cros. Nous comptons nous rendre à la réserve marine située dans la baie de la Palud qui est réputée pour abriter une faune particulièrement riche et en particulier l'emblématique mérou brun qui fait l'objet d'une protection attentive car il a bien failli disparaître durant ces dernières décennies. Nous avons de la chance car les conditions météorologiques pour notre sortie sont très bonnes, il fait très doux de bon matin, il n'y a pas de vent et nous admirons depuis le bateau une mer d'huile.

    baie de la Palud Port Cros

    Arrivés à destination dans la rade de Port Cros, il faut près de quarante minutes de marche pour rejoindre la baie de la Palud. Nous décidons d'emprunter le petit sentier qui longe la côte rocheuse en contournant le fort du Moulin puis celui de l'Estissac. Port Cros étant une île assez escarpée la marche est sportive, surtout lorsque nous sommes chargés de tout le matériel snorkeling, du lestage pour l'apnée et des vivres nécessaires pour passer la journée. Mais le sentier nous offre de jolis belvédères sur les paysages naturels environnants, la balade est très agréable.

    vue ile de Bagaud Port Cros L'île de Bagaud au nord de Port Cros

    En nous rapprochant de la baie de la Palud nous surplombons la plage de la Palud et l'îlot Rascas qui seront le théâtre de nos explorations sous-marines de la journée.

    rocher du Rascas Port CrosLe rocher du Rascas

    En cette fin de mois de septembre la plage est presque déserte, quel contraste avec notre sortie à Porquerolles au mois de juin ! L'ambiance est aujourd'hui beaucoup plus agréable, plus intimiste, puis avec son caractère plus montagneux et boisé Port Cros est bien plus sauvage que sa voisine, ce qui n'est pas pour nous déplaire ! 

    plage de la palud Port Cros

    La marche nous a mis en nage, nous enfilons rapidement les combinaisons et nous nous empressons de rejoindre l'eau pour nous rafraichir.

     

    A peine entrée dans l'eau, au bout de quelques mètres parcourus dans très peu d'eau je tombe sur un petit rombou (bothus poda) ! Les explorations commencent bien.

    rombou

    Je le suis durant un petit moment dans ses déambulations sur le sable clair pour le photographier en détails mais ce n'est pas chose aisée car il a compris que je l'ai repéré et il n'arrête pas de bouger.

    rombou

    Le bord de mer sablonneux laisse rapidement place à e grands herbiers de posidonies où les poissons abondent, on sent bien que l'on est dans une réserve marine ! Parmi les plus curieux d'entre eux citons les oblades (oblada melanura), elles savent que les plongeurs remuent par moment un peu le substrat dans leur sillage en nageant avec les palmes, du coup elles n'hésitent pas à nous suivre pour en profiter.

    oblade

    La réserve de la baie de Palud est aussi un sentier sous-marin pédagogique et de nombreux panneaux présentant les espèces locales ou donnant des conseils sur la préservation du milieu ont été immergés pour informer les snorkelers.

    Le sentier est très intéressant car il alterne des prairies de posidonies et de petits îlots rocheux immergés mais qui affleurent avec la surface. Je retrouve André en pleine réalisation vidéo près du premier d'entre eux.

    En inspectant les abords de l’îlot j'observe quelques petits sars sur un affleurement, ils sont particulièrement nombreux dans la réserve. Sur l'image figurent à gauche un sar à museau pointu (diplodus puntazzo) reconnaissable à ses très nombreuses bandes sombres verticales et un sar commun (dilpodus sargus sargus) à droite.

    sars

    C'est alors que je repère le premier mérou brun (Epinephelus marginatus) de la sortie à près de quatre mètres de profondeur, au pied d'un aplomb rocheux. J’avertis François qui se trouve à proximité de moi et nous tentons d'aller lui rendre visite. Mon compagnon de plongée descend en premier au niveau du mérou qui ne semble pas trop farouche et se laisse approcher sans prendre la fuite. Il paraît apprécier ce coin du rocher et n'est pas trop décidé à en bouger. Je plonge à mon tour et à mi chemin je sens une douleur aiguë dans mon sinus frontal, le rhume qui m'incommode depuis quelques jours va malheureusement m'empêcher de profiter de la possibilité de faire de l'apnée à ma guise... Je parviens quand même juste au dessus du mérou pour ramener une image souvenir de la rencontre.

    mérou brun

    En remontant vers la surface je retrouve notre reporter André au dessus de moi. Il va pouvoir lui aussi approcher le premier mérou brun de la sortie.

    Nous continuons notre cheminement en direction de l’ilot Rascas. Je repère dans un creux l'un de mes poissons de méditerranée préféré, un cousin du mérou brun d'ailleurs, le magnifique serran écriture (serranus scriba).

    serran écriture

    Une petite boule gélatineuse s'approche de moi, il s'agit d'une pélagie (pélagia noctiluca) en piteux état car un pan de son ombrelle paraît déchiqueté. 

    pélagie

    Je retrouve François aux abords de l'îlot Rascas, il plonge en apnée et semble avoir repéré quelque chose d'intéressant sur le fond.

    Quelques secondes après je comprends tout, un gros mérou brun vient de sa direction et passe juste devant moi ! Je n'en demandais pas tant, d'autant plus qu'il est vraiment magnifique.

    mérou brun

    Je poursuis les explorations sur la zone est du rocher du Rascas. En direction du large j'observe un impressionnant nuage de castagnoles (chromis chromis), elles sont vraiment innombrables !

    castagnoles

    D'un seul coup tout le banc se met en mouvement et pique avec une vitesse folle vers le fond, quelle surprise ! Je comprends vite ce qui se passe, il est pris en chasse par un gros poisson qui traverse la nuée de castagnoles comme une fusée. Une fois immobilisé près du fond, je reconnais un denti (dentex dentex), c'est la première fois que j'en observe un ! Il est bien identifiable avec son dos gris bleuté, sa tête massive et ses grosses lèvres. Malheureusement avec mon problème de sinus impossible d'aller le voir en apnée, il reste vers six ou sept mètres de profondeur et je suis obligé de le photographier d'en haut. En tout cas la scène de chasse était très sympa à observer, je connaissais le "sardine run" en Afrique du Sud, maintenant je pourrai dire que j'ai assisté au "castagnole run" de Port Cros !

    denti

    Je reviens vers les falaises rocheuses battues par les vagues. C'est un biotope souvent apprécié par les somptueuses girelles paon (thalassoma pavo) qui sont toujours très colorées, d'ailleurs je ne tarde pas à en rencontrer.

    girelle paon

    La girelle commune (coris julis) est également très jolie, le mâle est appelé girelle royale car il présente des couleurs chatoyantes.

    girelle royale

    Je décide de changer un peu de décors et d'aller jeter un coup d’œil aux petits fonds, le royaume des blennies, gobies et autres triptérygions.

    En scrutant attentivement la surface rocheuses je finis par repérer un gobie de Paganel (gobius paganellus) de couleur claire bien camouflé dans son environnement. Je reconnais la virgule sombre présente sous son œil et sa nuque écailleuse.

    gobie de paganel

    Les petits habitants sont peu nombreux sur ce site qui est assez différent de celui du Petit Mugel où chaque anfractuosité révèle un occupant, crustacés, échinodermes, éponges ou ascidies. En cherchant bien je parviens quand même à débusquer un petit triptérygion posté à côté d'une dent de cochon (balanophyllia europaea), un petit cnidaire calcaire dont les tentacules apparaissent ici refermés. Je suis quand même intrigué par le petit triptérygion car il possède sur le pédoncule caudal une marque sombre en forme de "H" barré, c'est le signe distinctif du triptérygion jaune (triptérygion delaisi) ! Je n'avais pas encore observé cette espèce qui est assez peu présente sur les sites que je fréquente habituellement autour de Marseille.

    triptérygion jaune

    A l'ouest de l'îlot Rascas s'étendent de beaux paysages sous-marins. Mon regard est attiré par un ensemble de structures rocheuses étranges faisant penser à un décors tout droit venu d'une autre planète.

    On y rencontre aussi de grands herbiers de posidonies dans lesquels je repère un grand labre vert (labrus viridis). Cette observation me ravit car cette espèce n'est pas très fréquente dans les petits fonds. Il est bien reconnaissable à sa forme fuselée, son front particulièrement fuyant et ses grosses lèvres.

    labre vert

    Je croise également quelques gros sars communs.

    sar commun

    L'observateur attentif notera que quelques sars présentent une drôle d'allure avec de beaux reflets jaunes sur le corps et les nageoires, il s'agit en fait de sparaillons (diplodus annularis), des cousins du sar commun.

    sparaillons

    Voilà près de deux heures que nous sommes dans l'eau. Nous entamons le chemin du retour en suivant le sentier sous-marin comme à l'aller. Je retrouve François puis André, par contre Philippe est déjà arrivé à la plage. Nous retrouvons notre premier mérou brun au pied de son rocher, François réalise une très belle image en contreplongée de ce poisson emblématique et nous la fait découvrir sous l'eau.

    Je réalise moi aussi quelques dernières images de la faune extraordinaire de la baie de la Palud.

    L'effet réserve est ici tout à fait visible, les poissons atteignent une belle taille, ils ne sont pas particulièrement craintifs à l'image des oblades et des sars qui passent très près des plongeurs, à portée directe d'objectif.

    oblade

    Un dernier plaisir visuel s'offre à moi : une magnifique girelle royale très colorée.

    girelle royale

    En nageant au dessus des prairies de posidonies j'entrevois également un beau serran écriture (serranus criba) qui reste en embuscade à l'affut d'éventuelles proies qui pourraient passer à sa portée.

    serran écriture

    Réunis sur la plage nous évoquons nos nombreuses observations comme en témoigne ce long compte rendu ! Nous sommes vraiment ravis de cette excursion à Port Cros, l'île n'a pas failli à sa réputation de paradis sous-marin. Le sourire aux lèvres nous nous promettons de remettre çà prochainement tout en savourant un casse croûte bien mérité !

     


     

    Le film de la sortie à Port Cros

    En conclusion de cette ballade à Port Cros je vous propose la vidéo réalisée par André, notre reporter sous-marin !

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    jeandeflorette
    Mardi 3 Octobre 2017 à 12:06

    Super Laurent, une bien belle journée! Et un compte rendu à la hauteur du spectacle. Les photos rendent bien l'impression de limpidité et de pureté de l'eau.

    2
    Mardi 3 Octobre 2017 à 18:18

    Salut ! oui une magnifique sortie, on s'est bien régalés. J'ai eu du mal à faire le tri dans les photos, on a vu tant de choses. je n'ai pas mis les muges long comme l'avant bras, les nacres et le spirographe car il est bien mieux sur ta vidéo. En tout cas vivement qu'on remette çà !

    3
    Coyote13
    Mardi 3 Octobre 2017 à 19:42

    Bonsoir,

    Un grand merci à vous quatre, et plus particulièrement à Laurent et André pour ces magnifiques photos et pour la vidéo.

    Un peu de douceur et de beauté dans ce monde de brutes, ça ne peut que faire du bien.

    Sympa les photos du mérou brun (Laurent) et les dentis dans la vidéo (André), mais j'aurais pu prendre d'autres exemples puisque tout est sublime.

    Encore merci et bonne soirée.

    4
    Jeudi 5 Octobre 2017 à 18:33

    Bonsoir Coyote !

    Merci pour ton message sympa :) C'est un bel endroit cette ile de Port Cros, très sauvage, un vrai retour à la nature qui fait un bien fou ! Il faudrait plus de réserve marine comme celle-là, sous l'eau on est comme dans un aquarium, les poissons sont gros et pas très farouches mis à part peut-être les mérous qui restent assez méfiants par rapport aux plongeurs.

    Sinon les très belles photos de François sont affichées sur le forum passion snorkeling, elles valent le coup d’œil :

    http://www.passion-snorkeling.com/forum/ile-de-port-cros-30-sept-2017-t7218.html#p23787

    Bonne soirée !

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :