• Une journée à la plage d'Argent de l'île Porquerolles

    Située à une demi-heure de marche du port de Porquerolles, la belle plage d'Argent est située sur la façade nord-ouest de cette  célèbre île de l'archipel de Hyères. Avec son sable blanc et ses eaux translucides turquoises cette plage de carte postale est magnifique, elle attire de nombreux touristes mais elle n'est pas à priori une destination majeure pour les snorkeleurs. Mais c'est sans compter qu'elle est bordée à ses extrémités par des côtes rocheuses qui méritent d'être explorées attentivement car on y trouve de nombreuses prairies de posidonies où la faune se concentre.

    plage d'argent porquerolles

    C'est parti pour les exploration sous-marines, avec André nous traversons la baie sablonneuse pour rejoindre la côte rocheuse. La température de l'eau est à 22 ou 23°C selon les recoins, c'est la bonne saison qui commence !

    Le long de la côte les herbiers de posidonies sont assez denses et peu profonds, c'est très agréable d'évoluer entre eux en guettant les poissons qui s'y cachent.

    herbiers posidonies 

    Les herbiers constituent un habitat très apprécié par les crénilabres en tout genre, mais on y rencontre également quelques poissons en chasse comme ce loup.

    loup

    Près des rochers du front de mer la faune est différente, c'est le royaume des blennies, des triptétygions ou des gobies. Voici d'ailleurs un beau spécimen de triptérygion rouge (Tripterygion tripteronotus).

    triptérygion rouge

    Dans les cavités ombragées j'ai pu observer pas mal de dents de cochon (Balanophyllia europaea), de petits cnidaires calcaires dont la paroi extérieure forme un bourrelet recouvrant les tentacules lorsqu'ils le madrépore est refermés.

    dent de cochon

    Un autre cnidaire attire mon attention,une belle anémone verte (anemonia virdis) dont les tentacules présentent des pointes roses. De petites crevettes vraiment minuscules s'agitent autour d'elle.

    anémone verte

    A la lisière entre les blocs rocheux et les herbiers je croise plusieurs gobies. A l'ombre des posidonies se cache un beau spécimen de gobie moucheté (Gobius bucchichi).

    gobie moucheté

    Je découvre un peu plus loin un autre gobie mais largement plus gros que le précédent, il s'agit d'un imposant gobie géant (gobius cobitis).

    gobie géant 

    Une petite cavité attire mon attention car la roche creusée forme une sorte de tunnel dont l'entrée est gardée par une étoile de mer rouge.  

    étoile de mer rouge

    Les recoins ombragés abritent toujours de jolies surprises comme ces algues janies à branches fines (Jania virgata) formant un bouquet de pompons colorés.

    jania virgata

    Ou alors cette belle composition colorée autour d'une éponge rouge à cratères (Phorbas topsenti).

    éponge rouge à cratères

    Dans le secteur quelques poissons immobiles me surveillent du coin de l’œil à l'image de cette discrète blennie diabolo à la livrée claire parfaitement camouflée avec son environnement.   

     blennie diabolo

    Ce n'est pas le cas de ce triptérygion rouge dont la livrée rougeoyante vise à attirer l’œil.

    triptérygion rouge

    Je quitte les rochers du bord pour rejoindre les herbiers où je retrouve André à l'affut des crénilabres cachés dans les touffes denses de posidonies.

    L'observation que j'ai préféré durant cette sortie c'est celle d'un crénilabre ocellé (symphodus ocellatus) mâle gardant fièrement le trou où il a établi son nid d'algues. Il attend patiemment qu'une femelle vienne y déposer ses œufs afin de les fertiliser. Pour l'attirer il arbore de magnifiques couleurs notamment au niveau de la tache cerclé de rouge et de bleu présente sur son opercule.

     crénilabre ocellé mâle

    Ce mâle va bientôt être récompensé de ses efforts car les femelles reconnaissables à leur bande blanche tournent autour du nid. Du coup je ne m'attarde pas trop dans le coin, je fais quelques photos puis je les laisse tranquilles pour ne pas les perturber plus longtemps.

    crénilabre ocellé

    Dans une zone plus profonde j'aperçois une grande nacre qui émerge d'un champ de posidonies. je plonge vers 3 mètres pour lui rendre une visite mais sans lestage c'est juste un aller-retour pour lui tirer le portrait ...

    grande nacre

    Je recroise André qui m'avait largement devancé dans les explorations et j’entame le chemin du retour avec lui. Je réalise quelques dernières images sur le trajet. Voici un crénilabre à cinq taches au milieu d'un champ de padines ressemblant à des oreilles blanches.

    crénilabre à cinq taches

    Pour terminer je vous propose une dernière image qui n'a rien d’extraordinaire sur le plan esthétique si ce n'est qu'elle témoigne de ma première rencontre avec un crénilabre cendré (symphodus cinereus). Jusqu'à présent je n'en avais jamais observé ! 

    crénilabre cendré

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Nathalie
    Dimanche 4 Juin à 23:37

    Bonsoir Laurent,

     

    Je découvre ton blog par hasard, c'est vraiment passionnant. Tes photos sont remarquables

    J'habite à Aix et j'adore faire du snorkeling

    Je n'en est jamais fait dans la région et j'aimerais réaliser des balades avec un groupe de personnes afin de partager, découvrir et s'enrichir de nos expériences

    Existe t il une association ou bien un groupement de passionnés dans la région

    Pourrais tu me renseigner à ce sujet 

    Je t'en remercie par avance

    Belle soirée

    Nathalie

    2
    Lundi 5 Juin à 00:40

    Bonsoir Nathalie,

    Merci pour ton message :)

    Je fais du snorkeling seul la majorité du temps mais après m'être inscrit sur le forum "snorkeling passion" j'ai pu dialoguer et sympathiser avec d'autres passionnés de la région marseillaise notamment.  Évidemment cela nous a conduit depuis la fin de l'année dernière (c'est tout récent !) à organiser de temps à autres des sorties communes pour partager les plaisirs de la randonnée sous-marine.

    Sinon je ne connais pas de groupements officiels dans le coin, il y a bien un club à la Pointe Rouge sur Marseille (Dune snorkeling) mais je n'y suis jamais allé, je sais qu'ils organisent des sorties payantes pour les groupes.

    Le mieux est de faire comme moi je pense, d'échanger sur "snorkeling passion",  présenter simplement ton expérience et tes souhaits. Généralement on y soumet nos idées sorties dans la région (on prévoit par exemple d'aller à la réserve du Cap Rousset en août ou à Port Cros en septembre) et pour certains cela va même à des idées de voyages lointains (la Mer Rouge en octobre ou les Raja Ampat en mars 2018) ! En tout cas il y a une bonne émulation sur ce forum.

    http://www.passion-snorkeling.com/forum/

    Bonne soirée !

    Laurent

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :