• Crénilabre ocellé

     Symphodus ocellatus

     

    Famille : Labridae

    Le crénilabre ocellé fréquente les milieux rocheux riches en algues ou les herbiers, on le croise jusqu'à près de 30 mètres de profondeur. Il se distingue des autres crénilabres par la présence d'une grosse tache colorée (l'ocelle) située au niveau de l'opercule, sa teinte générale est brune ou verdâtre cerclé de rouge. La femelle possède une ligne blanche contrastée qui lui parcourt le corps de la partie supérieure de l’œil jusqu'à la queue. Notons que le crénilabre ocellé peut passer par une phase où son corps devient entièrement orange.

     

    Autres noms internationaux :

    Ocellated wrasse (Royaume-Uni), Augenlippfisch, Augenfleck-Lippfisch (Allemagne), Tordo ocellato, labro occhiato, liba (Italie), Tordo, tordo de roca (Espagne), Oogvlek-lipvis (Pays-Bas), Murlin imnikket, Tirda, Tirda ta' l'ghajn (Malte), Chilou, Matolapina (Grèce), Martinka (Croatie), Bodião-de-pinta (Portugal).

     

    Photographies : © Laurent Ferrero

    - Bouches du Rhône : Réserve marine de Cap Rousset, calanque de Sormiou.

    - Var : Plage d'Argent à Porquerolles.

     crénilabre ocellé mâle

    Un crénilabre ocellé mâle en livrée de reproduction
    Olympus TG-4, plage d'Argent à Porquerolles, Var

     

    crénilabre ocellé

    Deux crénilabres ocellés femelles
    Olympus TG-4, plage d'Argent à Porquerolles, Var

     crénilabre ocellé

    Un crénilabre ocellé mâle à gauche
    Olympus TG-4, calanque de Sormiou, Bouches du Rhône

     

    crénilabre ocellé femelle

    Un petit crénilabre ocellé mâle
    Olympus TG-4, réserve marine de Cap Rousset, Bouches du Rhône

     

    http://ekladata.com/bBsvz5zxSHIZPQuB55gGowc95DE/cap-rousset-30-08-2015-girelle-et-petit-poisson-low.jpg

    Un petit crénilabre ocellé femelle (en bas à gauche) près d'une girelle commune
    Fuji XP50, réserve marine de Cap Rousset, Bouches du Rhône

     

    Enregistrer