• La calanque secrète des Anthénors

    Le printemps semble vraiment arrivé dans le sud. Je profite d'une belle fin d'après-midi ensoleillée et sans vent pour aller visiter la calanque des Anthénors à Ensuès-la-Redonne sur la Côte Bleue. Cette calanque cachée n'est absolument pas visible de la route, aucun panneau de signalisation n'indique sa présence, du coup elle paraît vraiment secrète, seulement réservée à ceux qui sauront la trouver ! J'emprunte le chemin de Méjéan entre le port d'Ensuès et la calanque des Figuières et juste après un tout petit parking j'arrive devant le portail d'une résidence privée nommée les Anthénors, je ne dois pas être loin !

    calanque des Anthénors

    Mais où est donc le chemin qui mène aux Anthénors ? Et bien en bas d'une petite pente caillouteuse un peu "casse gueule" ressemblant à une vulgaire ravine située juste à droite du portail ... Fallait le savoir. Passé la pente, on tombe sur un chemin bétonné qui serpente à travers un petit vallon arboré menant tout droit à la calanque.

    vallon des Anthénors

    Lorsqu'on arrive aux Anthénors tout est d'un calme absolue. Cette calanque secrète et sauvage est peu fréquentée en cette saison, surtout en fin de journée. La crique peu profonde offre un cadre intéressant pour le snorkeling car elle est protégée de la houle du large par de petits îlots allongés dont le plus gros est appelé le "crocodile". Par contre il faut savoir que la plage des Anthénors est appréciée par les naturistes pour son côté intimiste, il est donc possible de faire quelques rencontres surprenantes ...

    calanque des anthénors

    Ce soir, pas de soucis de ce côté là, le site n'est fréquenté que par quelques plongeurs parés de la tête aux pieds de leur combinaison intégrale. Comme l'eau s'est un peu réchauffée, je me lance cette fois-ci sans le sur-shorty, çà fait du bien de lever des épaisseurs qui me font flotter comme un bouchon, l'apnée sera plus facile !

    Ma montre de plongée me confirme le léger réchauffement de la Méditerranée, elle m'affiche un beau 16°C. Il était temps vu que nous sommes presque en juin ! Sous l'eau j'observe le balai de crénilabres en tout genre qui s'agitent dans tous les sens pour confectionner leur nid. C'est la saison de reproduction ! Les mâles des crénilabres à cinq taches (Symphodus roissali) se sont parés de couleurs vives pour séduire les femelles et impressionner les rivaux.

    crénilabre à cinq taches

    De nombreuses étoiles de mer épineuses (Coscinasterias tenuispina) se promènent sur les rochers qui parsèment le fond de la crique.

    étoile de mer épineuse

    En arrivant vers les petites crêtes rocheuses qui affleurent partiellement le bord est de la crique je tombe sur un poulpe (octopus vulgaris) de belle taille qui se blottit contre la roche. Ma présence semble le perturber, il n'a pas trop l'air confiant, donc je ne reste pas trop longtemps près de lui pour ne pas trop le stresser.

    poulpe

    Le versant nord ombragé d'un des petits îlots comporte quelques anfractuosités où se sont développées de nombreuses éponges.

    Dans un trou minuscule se sont fixées quelques clavelines (Clavelina lepadiformis), de toutes petites ascidies translucides d'une incroyable beauté. Elles méritent bien leur surnom de clochettes de cristal !

    clavelines

    Je traverse complètement la crique pour rejoindre le grand îlot du crocodile qui marque la bordure ouest de la calanque. Comme le Soleil commence à être bas sur l'horizon, tout un pan de ce massif rocheux est passé à l'ombre. J'y repère un nouveau mâle crénilabres à cinq taches (Symphodus roissali) qui aménage soigneusement un petit recoin en le tapissant d'algues afin qu'une femelle veuille bien y déposer ses œufs. J'observe avec amusement les nombreux va et vient de ce "roucaou" et je suis admiratif de l'énergie qu'il met à la tache !

    crénilabre à cinq taches

    Les mâles sont superbes en cette saison, qui a dit qu'il n'y avait pas de poissons colorés en Méditerranée ?

    crénilabre à cinq taches

    Ici aussi il est possible d'observer les beaux triptérygions rouges (Tripterygion tripteronotus) en livrée de reproduction.

    triptérygion rouge

    triptérygion rouge

    Je traverse à nouveau la crique pour retourner vers les barres rocheuses des petits îlots du bord est de la crique. L'une d'entre elles est immergée, je procède à quelques apnées vers deux ou trois mètres pour explorer ses abords. Quelques petites cavités révèlent sous la lumière de ma lampe Qudos Action de beaux tapis d'éponges, mais elles n'abritent ni poissons, ni crustacés.

     

    Sur la face "des petits crocodiles" qui est exposée à la houle la mer est très chargée, la visibilité est mauvaise. Du coup je ne reste pas trop longtemps dans le coin et repars explorer l'intérieur de la crique. Je découvre alors un beau gobie de Paganel (gobius paganellus) caché sous un rocher.

    A faible profondeur je croise quelques petits crénilabres ocellés (Symphodus ocellatus) dont un individu hors norme qui présente une livrée orange étonnante.

    crénilabre ocellé orange

    En livrée normale ces crénilabres sont plutôt verdâtres, la variante orange est plus rare. Ils possèdent un ocelle sur la tempe qui est à l’origine du nom de l'espèce.

    crénilabre ocellé

    Comme il commence à se faire tard je décide de rejoindre le bord. Alors que je m'apprête à sortir de l'eau je remarque sur un rocher clair quelques petites taches blanches. En y regardant de plus près je reconnais de petites limaces de mer qui me sont familières, il s'agit d' élysies timides (elysia timida) !

    élysie timide

     élysie timide

    La calanque des Anthénors est un site de snorkeling intéressant, on peut y observer une faune variée en toute tranquillité compte tenu de son caractère isolé.

    les anthénors

     

     

     


     

    http://ekladata.com/pKZInWQrtNko3NvafqLPODA6V68/GPS-icon.png    

    La calanque des Anthénors

     

    la calanque des Anthénors est située à Ensuès-la-Redonne sur la Côte Bleue. Cette calanque cachée n'est absolument pas visible de la route, aucun panneau de signalisation n'indique sa présence, du coup elle paraît vraiment secrète, seulement réservée à ceux qui sauront la trouver sur le chemin de Méjéan entre le port d'Ensuès et la calanque des Figuières. L'accès est peu évident à repéré, il s'effectue par une petite pente caillouteuse un peu "casse gueule" ressemblant à une vulgaire ravine située juste à droite d'un portail indiquant "propriété privée les Anthénors" ... Faut le savoir. Passé la pente, on tombe sur un chemin bétonné qui serpente à travers un petit vallon arboré menant tout droit à la calanque. Information importante : La route du chemin de Méjéan est interdite aux véhicules en journée de mi-avril au mois d'août les week-ends et jours fériés.

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :