• Exploration de la grotte bleue à Morgiou

    Mon ami François m'a proposé une sortie originale, aller visiter la grotte Bleue située dans la magnifique calanque de Morgiou. Aujourd'hui le beau temps est revenu et la sortie promet d'être agréable mais les nombreuses journées de pluie de la semaine précédente ont malheureusement rendu la mer peu transparente. Comme c'est la première fois que je trempe les palmes à Morgiou je me suis laisser guider par François qui connaît cette calanque comme sa poche. 

    calanque de Morgiou

    La calanque de Morgiou est sauvage et particulièrement paisible. L'accès en voiture y est réglementé durant la période touristique entre le printemps et l'automne, seuls les résidents où les visiteurs ayant réservé une table au restaurant du petit port de pêche peuvent alors y descendre en véhicule.

    calanque de Morgiou

    La mise à l'eau est rapide car la température de la mer est plutôt agréable, en effet ma montre de plongée m'indique une valeur de 21°C ! Par contre la transparence n'est vraiment pas bonne, du coup nous progressons en direction de la grotte Bleue sans trop pouvoir prendre de photos car la visibilité est mauvaise comme l'atteste cette image de François prise lors d'une descente en apnée. Dommage car d'ordinaire l'eau est plutôt cristalline dans les calanques.

    Comme en pleine eau nous n'y voyons pas grand chose je choisis de longer un peu la falaise est de la calanque juste avant de parvenir à la grotte. J'y observe une jolie aiptasie bleue (aiptasia mutabilis) nichée dans un creux sur une paroi ombragée.

    aiptasie bleue

    En nous approchant de la grotte la transparence de l'eau s'améliore un peu mais la houle devient plus vigoureuse. La grotte bleue est impressionnante, la couleur que prend l'eau à l'intérieur justifie bien son nom !

    grotte bleue de Morgiou

    Les parois de la grotte sont plongées dans une pénombre importante, elles offrent un biotope apprécié par toutes sortes d'espèces sous-marines. En les explorant avec une lampe étanche on fait de belles rencontres, à commencer par une petite dentelle de Neptune (Reteporella grimaldii).

    dentelle de Neptune

    En longeant la paroi nous remarquons de toutes petites taches mauves, se sont de minuscules nudibranches ! En macro avec l'Olympus TG-4 j'en photographie un qui déambule au milieu d'une forêt de zoanthaires. Il s'agit d'une coryphelle mauve (edmunsella pedata). Cette limace de mer ressemble énormément à la flabelline mauve (flabellina afinis) mais elle s'en distingue par ses rhinopores plus lisses terminés par des pointes blanches.

    coryphelle mauve

    Je ne suis pas au bout de mes surprises puisque je me retrouve maintenant face à une langouste rouge (palinurus elephas) cachée dans une fente rocheuse ! François m'avait prévenu qu'il existait une population de ces crustacés dans la grotte, je suis content d'avoir pu en voir une.

    langouste

    Ma pauvre langouste ne semble pas apprécier l'intérêt que je lui porte et elle part se réfugier au fond de son trou ... Nous continuons de nous enfoncer dans la grotte et il commence à faire vraiment sombre, heureusement que nous avons nos lampes pour observer la faune tapie dans l’obscurité.

    grotte bleue de Morgiou

    Voici qu'une grosse étoile de mer glaciaire (Marthasterias glacialis) se présente à moi. Cette espèce impressionne par sa taille, ce spécimen est bien plus gros que ma main !

    étoile de mer glaciaire

    La grotte Bleue n'a pas encore livré tout ses secrets, elle abrite des espèces que l'on observe très rarement en snorkeling à l'image de cette discrète araignée de mer ridée (Herbstia condyliata).

    araignée de mer ridée

    Je rejoins François tout au fond de la grotte. Il me montre une cavité obscure totalement immergée dans laquelle il va faire un tour en apnée avec une aisance déconcertante ... Je crois que je suis accompagné par l'homme de l'atlantide ! Il me signale la présence d'une langouste rouge et d'une belle crevette cavernicole au fond de celle-ci. Poussé par la curiosité et vu qu'on est en binôme j'y fais quand même un petit tour rapide bien que personnellement cette exploration ne me mette pas très à l'aise car elle ressemble un peu à de la spéléo ... J'ai quand même été récompensé de mes efforts, voici donc la belle langouste qui m'a gentiment attendue. Par contre la crevette cavernicole était partie, dommage.

    langouste

    Pour le remercier de m'avoir montré la langouste je le conduis jusqu'à l'araignée de mer ridée bien que sur le coup nous ayons eu un doute sur son identification ... Elle ressemble à un mélange entre une galathée, une dromie et un crabe aux yeux rouges.

    araignée de mer ridée

    Comme François connaît bien les lieux il me convie à aller regarder sous un rocher situé dans un éboulis. Je retiens ma respiration et descends en apnée y jeter un coup d’œil, une petite rascasse rouge (scorpaena notata) s'y cache. C'est une jolie surprise pour moi car d'habitude je ne trouve que des rascasses brunes.

    petite rascasse rouge

    Dans une petite anfractuosité voisine nous tombons sur une magnifique galathée bicolore (galathea strigosa). Malheureusement elle fuit la lumière des lampes et je n'ai pu la photographier que de loin. l'image n'est pas terrible mais je vous la propose pour immortaliser la rencontre. Cette galathée est vraiment esthétique avec sa livrée rouge et ses stries bleues. Au dessus d'elle un apogon se cache derrière une pointe rocheuse.

    galathée bicolore

    Nous commençons a prendre la direction de la sortie en longeant la paroi. Je croise à nouveau une petite rascasse rouge cachée parmi les éponges et les zoanthaires.

    petite rascasse rouge

    Alors que la lumière se fait de plus en plus présente, nous retrouvons nos petits nudibranches en quête de polypes d'hydraires dont ils sont friands. Voici deux autres coryphelles mauves.

    coryphelle mauve

     coryphelle mauve

    Près de la sortie de la grotte une blennie de Zvonimir (Parablennius zvonimiri) monte la garde depuis son nid. 

    blennie de Zvonimir

    Voilà la balade dans la grotte bleue de Morgiou qui s'achève, c'était une exploration vraiment très intéressante car cette cavité offre un biotope extraordinaire. Un grand merci à mon guide de me l'avoir fait découvrir !

    grotte bleue

    Mais François a encore un coin dont il a le secret à me montrer : un tombant couvert de gorgones jaunes (Eunicella cavolini) . Une petite forêt que nous descendons découvrir vers 4 à 5 mètres de profondeur.

    gorgones jaunes

    Entre les éventails jaunes des gorgones nous repérons un doris dalmatien (Peltodoris atromaculata). Il y a quelques éponges dans le secteur qui doivent probablement l'intéresser. Mais je suis obligé de remonter entre chaque photo car mes sinus frontaux se font sentir dès que je franchis 3-4 mètres de profondeur.  

    doris dalmatien

    Je descends une nouvelle fois près des gorgones pour réaliser un plan en macro car l'une d'entre elles a ses polypes déployés.

    gorgones jaunes

    Nous entamons désormais le chemin du retour. Comme la transparence de l'eau s'améliore j'en profite pour explorer les petites cavités que je croise sur le trajet. Elles sont souvent riches en coralligène et elles nous offrent de beaux paysages sous-marins colorés, de véritables tableaux artistiques.

    En allant jeter un coup d’œil sous un rocher à deux mètres de profondeur je me retrouve nez à nez avec un poulpe (Octopus vulgaris) au repos. Il est tellement bien camouflé avec son environnement que j'ai mis une bonne dizaine de secondes à m’apercevoir qu'il était juste devant moi !

    poulpe

    Le site de Morgiou est vraiment riche en recoins à explorer, certains sont magnifiques comme cette petite grotte percée d'une ouverture qui offre un joli jeu de lumière. Une oblade (oblada melanura) et un serran chevrette (serranus cabrilla) y ont trouvé refuge.

    oblade et serran

    Voici une dernière rencontre faite avant de rejoindre Francois sur la rive, un autre serran chevrette (serranus cabrilla). J'aime bien cette espèce de poisson, les serrans ne sont généralement pas farouches et ils montrent souvent de la curiosité envers les plongeurs.

    serran chevrette

    Cette très belle sortie de snorkeling s'achève, nous reprenons des forces en savourant un apéro ensoleillé face à la calanque, j'ai passé un très bon moment à Morgiou, merci mon ami de m'avoir proposé cette belle sortie !

     


     

    http://ekladata.com/pKZInWQrtNko3NvafqLPODA6V68/GPS-icon.png    

    La calanque de Morgiou

     

    La calanque de Morgiou est située dans le Parc national des Calanques. Cette calanque encaissée abrite un petit port de pêche, quelques cabanons et un bar restaurant. Morgiou offre un cadre naturel magnifique, elle est sauvage et particulièrement paisible, l'eau y est souvent cristalline. L'accès en voiture y est réglementé en journée durant la période touristique entre le printemps et l'automne, seuls les résidents où les visiteurs ayant réservé une table au restaurant du petit port de pêche peuvent alors y descendre en véhicule.

     

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    gillounet
    Samedi 30 Juin à 12:33

    Super ballade Laurent !

    J'apprécie ta démarche d'exploration. Certains descendent visiter les fonds sous-marins dans l'idée de "becqueter" tout ce qui bouge. Je me suis acheté un baroudeur TG5 étanche à 15m... on va dire 5m. Je suis ton homme quand tu veux pour faire une plongée PMT. A bientôt, Gilles

    2
    Samedi 30 Juin à 13:06

    Salut Gilles !

    Très bon choix le TG-5, tu vas voir le mode macro sous-marine est terrible ! Hier soir j'ai fais une sortie PMT de nuit avec François à Morgiou, on a nagé à la lumière des lampes et de la Lune jusqu'à minuit et demi, c'était magnifique. La Lune éclairait la mer dans l'axe de la calanque on se serait cru sur l'affiche du Grand Bleu !

    En éteignant la lumière et en bougeant les bras dans l'eau on pouvait voir dans l'obscurité de petits micro-organismes bioluminescents s'agiter autour de nous comme de petites étincelles vertes, c'était génial !

    A la prochaine sortie je te ferai signe, à bientôt !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :