• Petite plongée autour de la digue de la Plage Saint-Jean

    En pleine période de canicule la température de l'eau est remontée à 24°C, la baignade devient bien plus agréable au fil des jours. D’ordinaire, lorsque j'évoque mes plongées en snorkeling à La Ciotat, je vous présente le formidable site du Mugel avec sa biodiversité incroyable. Cette fois-ci je vais présenter la jolie plage de sable fin de Saint-Jean, une belle plage de carte postale prisée des vacanciers mais une destination qui évoque un grand désert sous-marin parfaitement ennuyeux pour les amateurs d'exploration en palmes, masque et tuba. En fait si l'on cherche bien il y a toujours des recoins intéressants à explorer comme une digue rocheuse ou même au beau milieu des bancs de sable.

    Plage Saint-Jean

    Les digues constituent toujours des lieux où la vie se concentre. L'entassement de blocs rocheux offre de nombreux abris pour la faune mais il permet aussi à la flore de s'y fixer. Se sont donc des sortes d'oasis où l'on peut généralement admirer pas mal de poissons. Ci dessous un banc de saupes (sarpa Salpa) et quelques sars.

    saupes

    Aujourd'hui il souffle un petit vent qui génère malheureusement une houle assez gênante dans la zone de la digue. Très agitée, la mer était chargée de particules et je n'ai pas pu prendre beaucoup de photos à cet endroit. Dommage car j'ai pu observer pas mal d'espèces différentes, des sars communs, des sars à museau pointus (Diplodus puntazzo en photo ci-dessous), quelques loups, des rougets, des mulets.

    sar à museau pointu

    Parmi les rencontres sympas effectuées lors de cette sortie j'ai pu croiser un poulpe très discret installé entre deux rochers. Il est parfaitement camouflé, l'avez-vous repéré ?

    poulpe

    Côté sable les fonds semblent désertiques sur de grandes distances et pourtant ils ne le sont pas tant que çà. En effectuant une exploration attentive je remarque au milieu des rides sablonneuses la présence d'un cnidaire sombre esseulé par 2-3 mètres de fond, il s'agit d'un grand cérianthe (Cerianthus membranaceus).

    cerianthe

    Un peu plus loin je repère un petite zone couverte de posidonies, elle ressemble à une oasis de verdure perdues dans les dunes sous-marines. A la lisière de l'herbier je découvre une seiche (Sepia officinalis) à moitié enfouie dans le substrat à 3 ou 4 mètres en dessous de moi. Je procède à une petite apnée pour aller lui rendre visite.

    seiche

    La seiche sent qu'elle est repérée et par précaution elle décide de changer de place. Je redescends un coup pour lui tirer le portrait puis je la laisse tranquille.

    seiche 

    En rejoignant le bord de mer je fais une dernière rencontre, un autre grand cérianthe dont le tube n'est pas apparent. Celui-ci se distingue par sa couleur parfaitement noire.

    grand cerianthe

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :