• La faune cachée du Petit Mugel

    L'hiver a fait une entrée fracassante sur la France et les températures ont largement chuté depuis le week-end de la Toussaint. En ce samedi 12 novembre j'ai longtemps hésité à ressortir la combinaison de plongée mais la tentation a été la plus forte, dehors un beau Soleil domine malgré les voiles de cirrus et la météo annonce une température de 15°C vers 14h. Je prends la direction du Petit Mugel à la Ciotat car j'ai bien envie d'explorer à nouveau les falaises rocheuses et les petites grottes riches en éponges multicolores et en petits animaux étranges. 

    doris dalmatien

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Dès les premiers coups de palmes dans l'eau je m'aperçois rapidement que la température de l'eau a bien baissé ! Elle doit avoisiner les 15 ou 16°C ... Avec la combinaison de 2 mm plus le top de 1 mm en dessous pour l'instant je suis bien, j'espère seulement que je ne vais pas trop vite me refroidir. Je trace mon chemin directement vers les falaises et au bout de quelques minutes seulement je tombe sur un petit trou couvert d'un encroûtement rougeâtre sur lequel j'observe de petites taches blanches à pois sombre. En m'approchant je découvre qu'il s'agit de petites limaces de mer, les fameux doris dalmatiens !

    Doris dalmatien

    Pendant que je les prend en photo mon œil est attiré en vision périphérique par deux antennes qui bougent dans une petite cavité située sur le bord du trou des Doris. Malheureusement le trou est trop petit pour que je puisse dégager un angle de vision me permettant de saisir à qui appartiennent les deux drôles d'extensions foncées qui s'agitent. Par contre je peux glisser le caisson de l'appareil photo et déclencher une image pour en savoir plus. Surprise, c'est une cigale de mer qui est posée sur la paroi d'un tunnel dans la roche !

    cigale de mer

    En consultant l'image sous l'eau je suis intrigué par ce qui ressemble à une grande bouche ouverte derrière la cigale de mer, du coup je relance une photo à l'aveugle en essayant de cadre du mieux possible. Je regarde la nouvelle photo et découvre cette fois-ci la tête d'une murène en train de se faire nettoyer les dents par une crevette !! Malheureusement avec cette impossibilité de voir directement la scène la mise au point aléatoire s'est faite légèrement devant la murène et elle n'est pas tout à fait nette.

    murène et crevette nettoyeuse

    Je tente une nouvelle image en espérant que la mise au point soit faite au bon endroit cette fois-ci. Je regarde à nouveau la photo réalisée, la tête de murène et bien nette mais la crevette est partie, elle n'a pas dû aimer le flash précédent ...! Par contre la cigale de mer reste impassible.

    murène

    La prise de vue dans cette cavité est trop acrobatique, au moment de me retiré je remarque à côté de l'appareil photo un triptérygion nain ! Le pauvre poisson est parasité sur la tête par un isopode. Décidément ce trou c'est la caverne d'Ali Baba !

    triptérygion nain

    Je continue mon cheminement le long de la côte tout en jetant un coup d’œil vers le large. Les rayons de Soleil qui traversent l'eau et viennent éclairer les prairies de posidonies offrent un spectacle magnifique.

    prairie de posidonies

    Côté falaise je croise des anémones vertes de couleur grise. 

    anémones vertes

    Je m'oriente maintenant vers une nouvelle grotte et tombe sur une étoile de mer rouge avec des bras abîmés mais elle est jolie quand même.

    étoile de mer rouge

    Un pagure anachorète se promène le long des bouquets rouges calcifiés de peysonnélies, la rose des mer. Il se distingue bien avec ses yeux verts et ses pattes marrons et blanches hérissées de poils.

    pagure anachorète

    Je suis obligés d'explorer les parois ombragées au flash de l'Olympus TG-4 car j'ai oublié la lampe Qudos Action à la maison ... c'est malin ... je tombe à nouveau sur un triptérygion parfaitement camouflé dans une champ de peyssonélies rouges, ils sont légions au Petit Mugel ! Ici il s'agit d'un Triptérygion rouge femelle.

    triptérygion

    C'est au tour d'une belle crevette rose de passer devant l'objectif. Il n'est pas facile de la débusquer car avec son corps presque transparent car elle n'attire pas le regard dans un environnement aussi saturé en couleur.

    crevette rose

    Les parois de ces grottes sont de véritables tableaux où la nature semble laisser libre cours à son imagination en terme de couleur, de contraste, de forme. C'est un véritable plaisir pour les yeux. Je vous propose une image d'une éponge calcaire clathrine blanche transpercée par les tiges nervurées d'une algue rouge.

      clathrine blanche

    Les zones couvertes par l'éponge orange nervurée crambe crambe sont particulièrement impressionnantes car elles ressemblent à du tissu vivant.

    éponge crambe crambe

    Dans les recoins ombragés on trouve également de nombreux zoanthaires.

    zoanthaires

    Je décide de retourner vers les falaises rocheuses de mon point de départ qui sont plus ensoleillées. Là aussi je réalise des observations intéressantes. A commencer par une drôle d'anémone solaire dont la structure est composée d'une grandes couronnes de tentacules courts entourant une zone plate appelée disque buccal. Cet organisme semble tout droit venu d'une autre planète ! 

    anémone solaire

    Les cnidaires sont nombreux au Petit Mugel, voici maintenant une anémone tomate tout tentacules dehors.

    anémone tomate

    Sur les rochers se fixent également des ascidies, celle-ci porte le nom de fraise de mer.

    fraise de mer

    Ma cession se termine et je rejoins le rocher de mise à l'eau.

    Petit Mugel

    Alors que je commence à m'extirper doucement de la mer j'observe autour de moi plusieurs petites blennies dont j'ai perturbé la tranquillité. J'en profite pour réaliser quelques dernières images. Les blennies sphinx sont les plus nombreuses.

    blennie sphinx

    Mais il y a aussi une blennie diabolo. Près d'elle se trouvent de petites boules vertes, peut-être sa ponte ?

    blennie diabolo

    blennie diabolo

     

     

     


     

    http://ekladata.com/pKZInWQrtNko3NvafqLPODA6V68/GPS-icon.png       La calanque du Petit Mugel

    La calanque du Petit Mugel est située sur la commune de La Ciotat près du cap du Bec de l'Aigle et en face de l'île Verte. Le Mugel est une réserve naturelle qui offre un environnement minéral remarquable constitué de poudingues, des roches sédimentaires chargées d'anciens galets que la mer érode lentement, d'où la présence de nombreuses cavités à explorer en snorkeling.

     


     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :