• Une petite sortie dans la calanque de Callelongue

    En cette période de canicule étouffante j'ai décidé d'aller me rafraichir dans la calanque de Callelongue. Ce petit village de pêcheur isolé est situé tout au bout de la longue route des Goudes, il est niché dans le majestueux massif de Marseilleveyre, au pied du Rocher "carré" de Michel . Pour les Marseillais, Callelongue c'est un peu le bout du monde !

    Callelongue

    Le cadre de Callelongue est magnifique, une véritable carte postale qui respire le Marseille d'antan. Côté mer le belvédère du village offre une vue spectaculaire sur les falaises blanches des îles de l'archipel de Riou.

    Archipel de Riou, parc des calanques

    Pour le snorkeler par contre une question survient rapidement : où est-ce qu'on peut descendre à l'eau ? En fait la calanque est assez escarpée et le port n'abrite qu'une minuscule plage qui pour ma part ne paraît pas vraiment propice au départ d’une randonnée palmée car cela oblige à nager devant les bateaux qui rentrent et qui sortent de la crique ... Du coup je vais plutôt m'élancer depuis le quai situé au bout du port.

    Malheureusement j'ai mal choisi le jour où visiter la calanque car à cause des fortes chaleurs les algues microscopiques ont pullulé et l'eau est devenue très peu transparente, le bleu de la Méditerranée à laissé place à une drôle de couleur verte qui donne la sensation de se baigner dans un étang ! Cette concentration dense de phytoplancton est appelée le grand bloom.

    grand bloom

    Sous l'eau la visibilité est réellement catastrophique, du coup je vais devoir me contenter de longer la falaise rocheuse de très près pour garder un visuel me permettant de progresser. Non seulement je n'y vois pas grand chose mais en plus près des rochers il y a une houle conséquente qui me ballote dans tout les sens ... je sens qu'aujourd'hui je vais avoir le plus grand mal à faire des photos !

    Heureusement je tombe rapidement sur un beau crabe verruqueux (Eriphia verrucosa) peu farouche qui me prouve que rien n'est totalement perdu, même si faire une image nette dans ces conditions relève du miracle ...

    crabe verruqueux

    Les seuls poissons que je croise sont des blennies. Voilà une blennie diabolo (Parablennius incognitus), une espèce que je n'avais plus observé depuis un moment. Elle est très difficile à photographier car elle bouge beaucoup au grès des vagues.

    blennie diabolo

    La bonne surprise du jour c'est qu'à côté de la blennie diabolo j'ai repéré un petit animal que je n'avais encore jamais vu.

    ophuire fragile

    Il s'agit d'une toute petite ophiure fragile (Ophiothrix fragilis) de quelques centimètres de taille qui s'agite sur un rocher, c'est la première fois que je vois une ophiure bouger si vite.

    ophiure fragile

    Dans un trou situé à un peu plus d'un mètre de profondeur je repère quelques grandes crevettes roses (Palaemon serratus) mais même là l'eau est chargée en particules.

    grande crevette rose

    Dans une autre cavité à l'eau très trouble je découvre un gros lièvre de mer (aplysia fasciata) qui se repose à l'ombre en attendant la nuit.

    lièvre de mer

    Dans une zone battue par les vagues je fais une autre observation intéressante, je repère une petite thuridille de Hope (thuridilla hopei) qui déambule lentement sur un rocher malgré le courant violent. je ne sais pas comment elle fait pour s'accrocher dans des conditions pareilles car de mon côté je suis balloté dans tout les sens, impossible de me stabiliser durablement.

    thuridille de Hope

    Cette sortie ne restera pas dans les anales de mes bons souvenirs de plongés, les conditions étaient vraiment mauvaises. Mais les photos ci dessus témoignent que la calanque de Callelongue possède une faune intéressante à observer. A retenter une prochaine fois !

    Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :