• Une fin d'après-midi à la calanque Blanche

    Après une longue journée de travail rien de tel qu'une petite plongée pour décompresser. Le passage à l'heure d'été offre ce bel avantage de me laisser la possibilité d'aller retrouver la mer au moins une heure même en finissant tard le boulot. Pour cette fin d'après-midi je rejoins la route des Goudes en direction du parc des calanques de Marseille. Je choisis de m’arrêter à la petite calanque Blanche située juste après le petit port de l'Escalette.

    calanque Blanche

    Il n'y a pas grand monde aux Goudes à ce moment de la semaine, c'est agréable. D'ailleurs la calanque Blanche est parfaitement déserte, je vais être tout à fait tranquille pour plonger. Malheureusement je découvre que l'accès à la crique par l'escalier est barré ! Je ne vais pas braver l'interdiction, il doit y avoir une raison à cette fermeture, donc je décide de rejoindre le bord de mer par les abords de la calanque.

    calanque Blanche

    Je repère un petit passage entre les rochers qui offre une rampe de lancement pratique pour la mise à l'eau. Le temps d'enfiler mon équipement il ne me reste qu'une heure de Soleil pour en profiter, du coup je me hâte de rejoindre le monde de Neptune ! La mer est encore à 14°C, vivement qu'elle se réchauffe un peu !!

    Me voilà rapidement récompensé de mes efforts car au bout de quelques mètres parcourus je tombe déjà sur un magnifique couple de seiche (sepia officinalis).

    seiches

    Je tente une approche pour les observer plus en détail mais ma manœuvre n'est pas du goût de la plus grosse (la femelle semble t-il) qui tente de m'impressionner en changeant de couleur.

    Voyant que sa ruse n'a pas eu d'effet sur moi, elle tente maintenant de m'entrainer plus loin. Cette tactique tend à me faire penser qu'elle a dû pondre à cet endroit et que de ce fait les adultes essayent à tout prix de m'éloigner de leur future progéniture.

    seiche

    Je fais un petit tour vers d'autres rochers pour ne pas les stresser davantage. Puis en déambulant je finis quelques minutes plus tard par repasser devant leur antre. Le mâle est encore là (son dos est zébré), lui aussi tente de m'éloigner du lieu de ponte. Téméraire, il se rapproche de moi et nage lentement pour que je le suive vers une autre crevasse. La seiche fait régulièrement des pauses pour s'assurer que le stratagème fonctionne et que je suis bien derrière elle. Sagement, je joue le jeu.

    Au bout d'un moment elle s'arrête et elle me fait face en me fixant curieusement. Devant ma passivité le céphalopode semble comprendre que je ne représente pas de danger et il finit par se laisser approcher d'assez près.

    Je lui tire un dernier portrait et le laisse tranquille en prenant le soin de partir dans la direction opposée de son lieu de ponte. La seiche finit elle aussi par se lasser de moi et s'en retourne vers sa tanière.

    J'entre maintenant dans la calanque Blanche. La paroi rocheuse battue par les vagues abrite de nombreuses blennies, en particulier des blennies de Caneva (Microlipophrys canevae) dont les mâles sont en livrée de reproduction. Ils sortent fièrement leurs têtes jaune et noire de leurs cachettes.

    blennie de caneva

    Je poursuis mon circuit en traversant la calanque de part en part. Le fond de la crique est couvert de galets, il ne présente que peu d'intérêts. Sur l'autre rive les rochers comportent quelques anfractuosités. Dans l'une d'entre elle je tombe sur la belle surprise de la sortie : Voici un magnifique doris grande fleur (Dendrodoris grandiflora).

    doris grandefleur

    Ce doris est de belle taille, au moins 7 ou 8 centimètres. Sur le coup je me suis demandé à quelle espèce il appartenait car de mémoire je ne me souvenais pas l'avoir vu dans mes guides de la faune sous-marine. Et effectivement il est peu connu, devant mon ordinateur j'ai dû faire de longues recherches pour pouvoir l'identifier.

    doris Grande Fleur

    En tout cas ce doris est magnifique. Il progresse parmi les rochers en quête d'éponges dont il se nourrit.

    Dendrodoris grandiflora

    Sinon le site est particulièrement fourni en hydraires plumeux (Cryptolaria pectinata), j'en observe dans chaque anfractuosité ombragée.

    hydraire plumeux

    Je parviens maintenant jusqu'au cap de la calanque, ici la houle est assez forte et je dois évoluer entre de nombreux résidus de lignes de pêches échouées un peu partout ... Je comprends mieux pourquoi je n'observe aucun poisson de taille correcte dans le secteur, je suis sur un spot de pêche !

    La lumière solaire commence déjà à décliner. Je décide de quitter la calanque Blanche et de retourner vers ma rampe de lancement et d'explorer la zone rocheuse qui la borde. Les recoins ombragés sont intéressants, ils sont tapissé de coralligène.

    De jolies blennies s'y plaisent et dominent cet environnement. A l'image de cette belle blennie diabolo (Parablennius incognitus).

    blennie diabolo

    blennie diabolo

    Ici aussi les hydraires plumeux pullulent !

    En progressant le long de la falaise je découvre de jolis reliefs. Voilà que je surplombe un surprenant trou bleu crée par une fenêtre creusée dans la paroi rocheuse.

    Voici une nouvelle blennie de Caneva qui a élu domicile au creux d'une éponge.

    blennie de Caneva

    Le printemps sous-marin est bel et bien là, en témoigne les prairies de dictyotes et les bouquets d'algues harpons rouges qui tapissent les rochers.

    Il est temps de sortir de l'eau mais une dernière rencontre retient mon attention : une belle étoile de mer épineuse (Coscinasterias tenuispina).

    Cette sortie prend fin. C'était la première fois que je plongeais à la calanque Blanche et j'ai été agréablement surpris par l'observation des seiches et du doris grande fleur. Par contre l'amateur de poissons sera déçu par ce site de plongée car en dehors des nombreuses blennies je n'ai pas croisé beaucoup d'autres espèces. Quelques sars, de petites oblades et un banc de saupes, tous aperçus fugacement car ils étaient très fuyards. Il est assez clair que cette calanque est un spot de pêche vu le nombre important de lignes que j'ai trouvé accrochées aux rochers. Ceci explique certainement cela ...

     

     

     


     

    http://ekladata.com/pKZInWQrtNko3NvafqLPODA6V68/GPS-icon.png    

    La calanque Blanche 

     

    La calanque Blanche est accessible à partir de la route des Goudes, elle se trouve dans le parc national des Calanques. Elle n'est pas très fréquentée par les baigneurs car elle ne possède pas de plage, par contre elle est prisée par les pêcheurs à la ligne. Un petit escalier en béton permet d'y accéder. L'amateur de snorkeling trouvera surtout un intérêt aux falaises rocheuses qui la borde car elles abritent une faune variée. Le fond de la calanque est quant à lui couvert de galets et présente moins d'attraits.

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Coyote13
    Samedi 20 Avril 2019 à 01:09

    Salut Laurent,

    Comme à l'accoutumée, tu nous réjouis de superbes photos qui nous donnent la pêche pour le week-end à venir... Merci.

    2
    Samedi 20 Avril 2019 à 10:42

    Merci !

    çà n'a pas été évident de faire de belles images car l'eau était assez trouble à cause du vent d'est incessant qui balaye la Provence en ce moment ...

    Comme la calanque Blanche est exposée face à l'ouest comme en témoigne la photo du coucher de Soleil, je me suis dit qu'elle serait abritée du vent et effectivement je n'ai pas trop été embêté. La baignade est restée agréable dans l'ensemble.

    3
    gillounet
    Dimanche 21 Avril 2019 à 19:34

    Salut Laurent,

    Belle observation comportementaliste des 2 sèches. Et le doris est superbe !

    Bel exploit cette plongée avec une météo pas coopérative et une température qui continue à glaglater ! Vivement des jours meilleurs.

    4
    Lundi 22 Avril 2019 à 00:57

    Salut Gilles !

    Oui l'observation des seiches a été passionnante, en plus j'étais seul dans l'eau et il n'y avait pas de poissons, c'était vraiment un face à face.

    Sinon l'eau était effectivement encore bien fraiche ... Par contre en bas de la calanque il n'y avait pas de vent donc çà va, je n'ai pas eu de sensation de froid en sortant de la mer à la fin de la plongée.

    Vivement que ce vent cesse en tout cas pour qu'on s'organise notre prochaine sortie aquatique :)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :