• Les falaises rocheuses de la vieille Couronne

    Après un long épisode de temps froid et humide j'ai bien cru que l'hiver était arrivé avant l'heure ! Finalement le beau temps est revenu ce week-end, il ne m'en fallait pas plus pour retourner à l'eau même si elle est bien évidemment restée aussi froide qu'à la dernière sortie au Mugel : 16°C ... Pour changer un peu je vous propose de découvrir un spot que je n'avais pas encore testé, une plage bordée de falaises rocheuses dans la anse de la Vieille Couronne.

    On y accède à partir du parking du phare de la Couronne, cette petite anse se trouve juste en face de la deuxième réserve marine de la Côte Bleue. Cette dernière diffère de la réserve du Cap Rousset car elle se trouve au large du Cap Couronne, du coup la faune marine n'est pas protégée au niveau de la côte rocheuse et des plages. De ce fait je ne sais pas trop à quoi m'attendre en pénétrant dans l'eau.

    La première remarque que je me fais c'est que l'ambiance est vraiment paisible, on sent bien que la grosse saison touristique est passée car il n'y a guère de monde sur la plage et encore moins dans l'eau.

    Vieille Couronne

    Durant cette randonnée aquatique je vais concentrer mes explorations sur la falaise est jusqu'au promontoire rocheux qui s'élance vers la mer. Le début de la balade est un peu décevant à mon goût, il y a pas mal de crénilabres, quelques girelles, mais ce n'est pas l'abondance.

    La petite presqu'île est plus intéressante, on y trouve de nombreux éboulis, des cavités et de petits tombants ombragés où la flore constitue de beaux paysages sous-marins colorés.

    La première rencontre effectuée dans cette zone riche en anfractuosités c'est une blennie gattorugine (parablennius gattorugine). 

    blennie gattorugine

    Il y a de nombreux trous à explorer dans lesquels on peut découvrir des éponges, des bouquets de peysonnélies rouges ou encore des thalles encroûtants.

    Il faut être très attentif lorsqu'on désire débusquer les petits habitants de ces zones cachées et surtout ne pas oublier de s'équiper d'une petite lampe de plongée. Sinon on risque de passer à côté de cette jolie crevette rose (palaemon serratus) par exemple.

    grande crevette rose

    Un oursin commun (paracentrotus lividus) enfoncé dans la roche au milieu des peyssonélies offre une jolie composition colorée.

    oursin commun

    Je longe la falaise ombragée jusqu'au promontoire mais à cet endroit la houle est importante et la visibilité est moins bonne. Il est difficile de faire des images dans ces conditions. Je reviens donc en arrière et reprend mon observation attentive des recoins rocheux.

    Je croise toujours de nombreux crénilabres à cinq taches (symphodus roissali) mais sur ce site ils sont particulièrement craintifs. Pas moyens qu'ils se laissent prendre en photo ... Ils prennent la fuite plus vite que leur ombre !

    crénilabre à cinq taches

    Revoilà une grande crevette rose (palaemon serratus) qui se présente à l'entrée d'un petit trou sombre. Elle semble intriguée par mon éclairage et se rapproche de moi. Elles sont marrantes ces crevettes ! En mettant en ligne l'image qui suit, je m’aperçois que derrière la grande crevette rose se trouve une crevette nettoyeuse (lysmata seticaudata).

    grande crevette rose 

    En retournant vers la plage j'inspecte un dernier gros bloc rocheux et repère une cavité dans sa partie basse. J'y jette un coup d’œil en apnée et découvre avec l'éclairage de la lampe Qudos Action une belle rascasse brune (scorpaena porcus) qui attend patiemment la nuit. Je profite de son immobilisme pour réaliser un gros plan sur sa tête dont les couleurs et les petits lambeaux de peau lui permettent de se camoufler parfaitement avec son environnement.

    rascasse brune

    Je reprends ma respiration et redescend observer la cavité. La tête en bas je retrouve ma rascasse à la même place, elle paraît imperturbable et derrière elle, tout au fond du trou, je remarque un corps serpentiforme qui part vite se réfugier dans une fente. Mince, j'ai cru reconnaître le corps d'une petite murène mais je n'ai pas eu le temps de la photographier. Je remonte à la surface, reprends un peu d'air et je redescends voir une autre cavité qui jouxte celle de la rascasse. Mon intuition a été la bonne, la seconde anfractuosité communique avec la première car je retombe sur ma petite murène craintive qui se cache dans une fissure. Elle ne laisse entrevoir que sa tête et sa gueule menaçante.

    murène commune

     


     

    http://ekladata.com/pKZInWQrtNko3NvafqLPODA6V68/GPS-icon.png    

      La Vieille Couronne

    La anse de la Vieille Couronne s'étend à l'est du phare du Cap Couronne. Elle comporte deux plages séparées de 100 mètres qui sont bordées de falaises rocheuses intéressantes à explorer en snorkeling. En face de la Vieille Couronne se situe la seconde réserve marine de la Côte Bleue mais celle-ci ne s'étend que sur la mer et sa limite n'atteint pas la côte.

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :