• La Pointe de l'Aiguille à Théoule-sur-Mer

    A l'occasion d'un court séjour dans l'arrière pays cannois, j'ai eu l'occasion de passer une journée à Théoule-sur-Mer et d'aller découvrir les fonds marins de la plage de la Pointe de l'Aiguille. Cette dernière est située dans un parc naturel, elle est surplombée par la corniche du massif de l'Esterel d'où l'on découvre une vue imprenable sur la baie de Cannes et sur les îles de Lérins. La plage de sable est agréable, le site est très joli, par contre l'eau est encore un peu froide pour la saison (21°C) à cause du vent qui a sévi ces derniers jours.

    plage de la Pointe de l'Aiguille Esterel

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Le parc de la Pointe de l'Aiguille propose plusieurs plages, deux sont des petites criques de galets et une autre plus grande comporte une vaste étendue de sable, il s'agit la plage du Pradeyrol. C'est depuis cette dernière que je vais partir explorer le monde sous-marin.

    http://ekladata.com/3vwH2cjG5TCz7C7vbeBw8TosJ40/Pointe-de-l-aiguille-plage-de-galet.jpg

    A une dizaine de mètres du rivage se trouvent de larges prairies de posidonies où les poissons sont assez nombreux, on y observe surtout des saupes et des crénilabres. Malheureusement Il n'a pas été facile d'y faire de belles images car l'eau n'était pas particulièrement claire dans cette zone là.

    saupes

    Un peu plus loin du bord, au delà des posidonies, je retrouve de grandes étendues de sable. La faune change, ici nagent principalement des rougets, des marbrés et de petits rombous (bothus podas) bien camouflés. Mais là aussi l'eau n'est pas très transparente, de ce fait les photos manquent de contraste et de finesse.

     rombou et rouget

    http://ekladata.com/J52XX8sxczxktH2hwHeetyS0I3c/esterel-16-07-2016-rombou-camoufle.jpg

    Je décide ensuite de changer de décors et de me rapprocher de la falaise et de la zone rocheuse, il y a moins de baigneurs qui remuent le sable et la clarté semble meilleure. Sur le chemin je croise un spécimen de poisson que je n'avais pas revu depuis mon séjour à Majorque l'été dernier, il s'agit d'une castagnole (chromis chromis).

     castagnole

    La zone rocheuse est comme espérée bien plus propice à la prise de vue sous-marine. J'y découvre notamment de nombreux crénilabres paon.

     crénilabre paon

    Certains rochers comportent sur une de leur face un revêtement orangé contrasté et uniforme, il s'agit de l'éponge encroûtante orange-rouge (Crambe crambe) qui se développe sur les supports les moins exposés au Soleil.

     

    éponge encroûtante orange rouge

    Dans cet environnement rocailleux quelques anémones vertes (anemonia viridis) se sont également développées.

     anémone verte

    Comme au Cap Rousset, les environnements rocheux sont les domaines favoris des blennies. Une blennie pilicorne (parablennius pilicornis) peu farouche prend la pose devant moi, l'appareil photo ne semble pas l'effrayer, elle change juste de position pour me montrer tout ses profils ! C'est vrai que la Croisette et le tapis rouge ne sont pas loin, je suis tombé sur la star des blennies !

     blennie pilicorne

    Dans une anfractuosité je découvre un beau spécimen de crénilabre de Roissal (ou crénilabre à 5 taches) en livrée de reproduction. Sûr de son camouflage il se tapit contre la roche et se laisse lui aussi photographier.

     crénilabre à 5 taches

    Autre poisson qui aime bien les anfractuosités, le gobie de paganel (gobius paganellus). Impassible, il se tient en embuscade dans un creux entre les rochers.

    gobie de Paganel

    Sur un rocher un bernard l'hermite installé dans sa grosse coquille de cérithe tente de prendre de la hauteur. Il sort timidement la tête de sa protection et me fait face, probablement intrigué par le flash de l'Olympus TG-4. Il s'agit précisément d'un pagure de roche (Clibanarius erythropus).

    bernard l'hermite

    Pour finir je croise un joli banc de petites saupes.

    banc de petites saupes 

    banc de saupes

     


     

    http://ekladata.com/pKZInWQrtNko3NvafqLPODA6V68/GPS-icon.png    

     La plage de la Pointe de l'Aiguille

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

     

    A l'extrémité occidentale des Alpes-Maritimes, sur la commune de Théoule-sur-Mer, se trouve le parc naturel de la Pointe de l'Aiguille. Situé dans le massif de l'Esterel, le parc de la Pointe de l'Aiguille offre un environnement minéral de toute beauté avec ses roches rouges déchiquetées qui surplombent la grande bleue. Il abrite plusieurs plages, deux sont des petites criques de galets et une autre plus grande comporte une vaste étendue de sable fin, il s'agit la plage du Pradeyrol. Le fond marin abrite une faune assez riche et de grands herbiers de posidonies, un sentier marin est d'ailleurs aménagé pour une découverte en randonnée palmée.

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :